My blog has moved, CLICKE HERE

Devants au score et en supériorité numérique, les Lyonnais se sont fait rejoiondre dans les dernières minutes et ont perdu de précieux points.

Ce choc de la 28e journée entre l’OL et Rennes s’avérait déjà décisif en vue d’une prochaine qualification en Champions League.

La rencontre démarra à cent à l’heure avec des Rennais sans complexe qui se portaient vite vers l’avant. Montano fut à deux doigts de se présenter face à Hugo Lloris mais le retour impeccable de Cissokho le mit en échec (5e). De son coté l’OL accumulaient les corners mais sans succès. Les Gones avaient largement la possession du ballon mais sans se montrer réellement d’occasions. Quelques centres apportèrent du danger mais aucuns tirs cadrés n’étaient à déplorer après vingt minutes de jeu. Jimmy Briand se créa la première belle opportunité mais son coup de tête fut capté par Douchez (26e). Les Lyonnais ouvrirent la marque avec un peu de réussite puisque un tir de Lisandro dévié plus ou moins involontairement par Bafé Gomis trompa le portier breton (36e). Juste avant la pause, Yo Gourcuff tenta sa chance du gauche mais sa frappe fila au-dessus du cadre. Les joueurs de Claude Puel menaient logiquement à la pause puisque ce sont eux qui avaient produit l’essentiel du jeu.

En début de seconde mi-temps, une superbe montée de Cissokho fut tout près de donner le deuxième but mais la déviation de Gomis ne trouva pas preneur (49e). Dans la foulée une tête de Dejan Lovren fila juste à coté du cadre. Hugo Lloris se fit une petite frayeur à cause d’un mauvais rebond qui fut tout près de le tromper (54e). Un peu à l’image du premier but, Gomis dévia un tir de Réveillère juste à coté du poteau gauche de Nicolas Douchez. Les Lyonnais faisaient le forcing afin de se mettre à l’abri. A plusieurs reprise les Olympiens eurent de belles opportunités pour faire le KO mais ils pêchèrent dans la dernière passe. L’attaquant rennais Montano trouva le moyen de perdre ses nerfs et fut expulsé à la suite d’une faute de Lovren. Malgré l’infériorité numérique, les Bretons monopolisaient le ballon. A cinq minutes de la fin, les Rennais trouvèrent l’égalisation à la suite d’un coup franc imaginaire tiré par M’Vila et propulsé dans le but par Théophile Catherine (86e). Les Lyonnais ont à nouveau perdu des points très important sur leur pelouse alors qu’il avaient le match en main.

olweb.fr

Dans sa phase de reprise, Ederson a franchi un palier ce samedi après-midi. Le Brésilien a joué la totalité de la rencontre avec la CFA de l’OL face à Hyères (2-1). Ce dernier a même marqué le premier but de son équipe alors que Claude Puel assistait à cette même rencontre. A noter qu’il s agissait du troisième match en CFA pour Ederson, opéré par le docteur Bertrand Sonnery-Cottet à l’hôpital Mermoz de Lyon, d’ une rupture totale des ischios-jambiers en août dernier. L’ancien milieu de terrain de l’OGC Nice s’était blessé en entrant avec le Brésil face aux Etats-Unis à New-York.

rmcsport.fr

Por Laura Rezende

O meio-campista Ederson, do Lyon, balançou as redes neste sábado. Pelo time B dos Gones, o jogador que está em estágio final de recuperação física, após se lesionar jogando pela Seleção Brasileira, marcou o primeiro tento da equipe na vitória sobre o Hyeres, por 2 a 1. Agora, objetivo do camisa 10 é retornar à equipe principal e ajudar os companheiros a se recuperarem do baque da eliminação na Liga dos Campeões, na última semana.

“É muito bom fazer um gol novamente depois de tanto tempo. Estou muito feliz por isso e, agora, quero retornar à equipe principal e ajudar meus companheiros a se recuperarem dessa perda tão grande que foi a eliminação da Champions League. Todos nós estávamos na expectativa pela classificação para as quartas de final da Liga dos Campeões e infelizmente fomos eliminados. Isso não pode nos abalar. Quero ajudar a equipe no que eu puder acrescentar. Esse gol de hoje pode parecer um pequeno passo, mas é a amostra de que eu já estou recuperado e bem, após tanto sacrifício nesse tempo todo de recuperação”, afirmou o atleta, que ficou longe dos gramados por 6 meses para se recuperar de uma grave lesão muscular.

Por Oswaldo Botrel

O Lyon enfrenta seu principal desafio do ano, nesta quarta-feira, contra o Real Madrid, pelas oitavas-de-final da Liga dos Campeões da Europa. A equipe Francesa quer repetir a última temporada, quando eliminou os Merengues na mesma fase da competição. Para isso, basta uma vitória simples ou um empate por mais de dois gols, no Santiago Bernanabeu, casa dos espanhóis. No Gerland, a partida terminou empatada em 1 a 1. Ainda de fora, após se recuperar de lesão, Ederson, camisa 10 dos Gones, acredita na classificação e já vislumbra a possibilidade de voltar a jogar em breve pelo time francês.

“Será outro grande jogo, como sempre acontece quando equipes do nível de Lyon e Real Madrid se enfrentam. O time deles é um dos melhores do mundo, tem uma qualidade técnica indiscutível, mas precisamos impor o nosso jogo e explorar todos os espaços que surgirem para contra-ataques e também para impor velocidade. Precisamos buscar um resultado e vamos buscá-lo desde o primeiro minuto. Apesar disso, temos que jogar com inteligência para que o Real não se sobressaia. Creio que podemos nos classificar. Se chegamos até aqui, é porque temos condições para fazer isso. No ano passado, todos os apontavam como favoritos e isso nos motivou ainda mais para conseguir aquela classificação história”, disse o meia.

Sobre a volta ao time principal, Ederson diz que já se sente preparado, e aguarda uma chance do técnico Claude Puel. “Me recuperei e fiz alguns jogos com a equipe B, para readquirir ritmo de jogo e condicionamento. Estou aprimorando a parte técnica, agora, junto com meus companheiros e já tenho treinado normalmente. Nesses jogos que fiz, me senti muito bem e não senti nenhum tipo de dor e espero que logo possa voltar à equipe. Quem sabe para disputar a próxima fase da Champions League”, concluiu o meia, que se lesionou no amistoso entre Brasil e Estados Unidos, em agosto do ano passado, quando sofreu uma ruptura muscular na perna esquerda.

L’OL est allé l’emporter sur la pelouse de Sochaux (2-0). Les Lyonnais sont solidement accrochés au podium et ont bien préparé lé déplacement à Madrid.

Quatre jours avant d’affronter le Real Madrid, l’OL se déplaçait à Sochaux pour le compte de la 27e journée de Ligue 1.

Les Olympiens démarrèrent fort et jouaient très haut. Lisandro se créa une magnifique occasion après un service de Bastos mais sa frappe de l’intérieur du pied fila à quelques millimètres du poteau de Cros (7e). L’Argentin manqua à nouveau de peu le cadre quelques minutes plus tard sur un centre venu de la droite (13e). Les offensives lyonnaises étaient tranchantes et ce fut un miracle que les Doubistes ne soient pas menés au score après vingt minutes de jeu. Les Lionceaux apportèrent une timide réaction par l’intermédiaire de Sauget qui frappa à coté. Les joueurs de Claude Puel ouvrirent la marque à la suite d’une action parfaitement menée et conclue par une superbe passe de Gomis vers Licha, lequel ajusta le portier sochalien (22e). Les joueurs de Francis Gillot montrèrent par moment qu’ils pouvaient obtenir des situations dangereuses mais ceux-ci pêchaient par maladresse. Monsieur Cailleux siffla la pause sur cet avantage logique pour l’OL.

La seconde période débuta comme la première. En contre-attaque Bafé Gomis déclencha une puissante frappe que Cros boxa tant bien que mal en corner (50e). Par la suite, Maiga fut tout proche de récolter un deuxième avertissement synonyme d’expulsion. Ce fait de jeu énerva copieusement le banc olympien et relança l’équipe sochalienne. Sur un coup franc lointain, une tête lobée de Perquis fut sauvée sur la ligne par Jérémy Toulalan (59e). Dans la foulée, Pied remplaça Lisandro et sur son premier ballon celui-ci glissa à Miré Pjanic qui marqua le second but du gauche (66e). En prévision de la rencontre face au Real Madrid, Claude Puel remplaça Toulalan et Pjanic par Gonalons et Grenier à dix minutes du terme. En fin de match, Bafé Gomis manqua de mettre la cerise sur le gâteau en croisant trop son lobe face à Cros (87e). Les Lyonnais ont enregistré un très bon résultat loin de leurs bases et ont préparé de la meilleure des façons le déplacement à Madrid.

olweb.fr

L’OL puissance 5

En recevant la lanterne rouge Arles-Avignon, les Lyonnais se voyaient dans l’obligation de remporter les trois points de la victoire. Les Gones avaient même une revanche à prendre par rapport au match aller où il n’avaient pu ramener qu’un résultat nul.

Les joueurs de Claude Puel avaient abordé le mach sereinement mais les Arlésiens jouaient crânement leur chance en contre. Yoann Gourcuff fut le premier à sonner la charge en expédiant un coup franc sur la transversale de Planté (8e). L’OL trouva la faille sur sa première grosse accélération. Servi par Gourcuff, Jimmy Briand effaçait son défenseur direct avant de centrer au cordeau pour Lisandro qui ouvrait la marque à bout portant (13e). Quelques minutes plus tard, Miré Pjanic enfonça le clou en étant à la réception d’une talonnade de Licha et en feintant le portier sudiste. Les Olympiens avaient tué le match en à peine vingt minutes. Malgré tout les joueurs d’Hadzibegic ne fermaient pas le jeu et Ndiaye trouva même le poteau d’Hugo Lloris sur une frappe surpuissante. L’inquiétude s’empara de Gerland lorsque Gourcuff resta au sol après avoir été contré in extremis alors qu’il frappait au but (35e). Heureusement ce fut plus de peur que de mal pour le meneur de jeu lyonnais. Monsieur Miguelgorry siffla la pause sur ce logique avantage pour l’OL.

Yoann Gourcuff fut forcé de laisser sa place à Bafé Gomis à peine trois minutes après le retour des vestiaires. Les Rhodaniens continuèrent à développer leur jeu. Planté retarda l’échéance en sortant un tir de Pjanic mais peu après Lisandro le crucifia d’une tête plongeante sur un centre parfait de Chelito Delgado (51e). Dans la foulée, Gomis était lancé en profondeur mais au lieu de frapper face à Planté, celui-ci glissa le cuir à Licha qui réalisa un triplé. Arles-Avignon craquait complètement et dans la minute suivante Pjanic trouva le poteau. Bafé Gomis marqua lui aussi mais son but fut injustement refusé pour une position de hors-jeu inexistante (62e). Les Lyonnais déroulaient et Gerland, aux anges, entama une ola. Entré en jeu à la place de Chelito, Michel Bastos termina cette partie en beauté en inscrivant un but d’une puissante frappe dans le petit filet (92e). Ce succès a permis à l’OL de se replacer dans le trio de tête et surtout d’accroître son goalaverage.

OLWEB.fr

Claude Puel: « Cris a une petite tendinite. On verra s’il peut reprendre avec le groupe la semaine prochaine. Cela évolue bien. Lisandro est apte ; il ne l’était pas la semaine dernière. Il a fait une bonne semaine d’entrainement. Källström a été ménagé en début de semaine. Il avait quelques douleurs. Cela va très bien. Ederson jouera avec la CFA ».

OLWEB.fr

Victime d’une grave blessure aux ischio-jambiers en août dernier, Honorato Ederson (25 ans, 1 match en Ligue 1 cette saison) voit enfin le bout du tunnel. Le milieu offensif brésilien de l’Olympique Lyonnais a retrouvé le chemin de la compétition, dimanche, en disputant la première mi-temps d’un match de CFA face à Martigues (1-1). L’ancien Niçois ne cachait pas son bonheur. “C’est une grande satisfaction de retrouver le terrain et la compétition. Je suis là grâce à tous les gens compétents qui m’ont entouré durant six mois. J’ai retrouvé des sensations, c’est sûr, mais j’ai vraiment eu du mal… avec cette pelouse que j’ai trouvée trop lourde. Drôle d’impression. Je n’ai ressenti aucune gêne, c’est bien. Mais je reste prudent. Pour retrouver le rythme, il faut que j’y aille petit à petit”, a confié le natif de Parapua dans les colonnes du Progrès.

maxifoot.fr

Após ficar mais de seis meses longe dos gramados, o brasileiro Ederson voltou a entrar em campo. No domingo, o meia atuou na equipe B do Lyon por 45 minutos, no empate por 1 a 1 contra o FC Martigues, pela terceira divisão do futebol francês.

Ele se recupera de uma ruptura total do músculo posterior da coxa esquerda, sofrida no amistoso da seleção brasileira diante dos EUA, o primeiro do técnico Mano Menezes, em agosto do ano passado. Na ocasião, Ederson havia sido convocado para vestir a amarelinha pela primeira vez na carreira.

Feliz com o retorno, o jogador ficou animado com a movimentação que apresentou durante o tempo que esteve em campo. Agora, ele já tem esperança de enfrentar o Real Madrid, no jogo de volta pelas oitavas de final da Liga dos Campeões. A partida será realizada no dia 16 de março, no estádio Santiago Bernabéu. O duelo de ida terminou em 1 a 1. Ederson não atua pelo time principal do Lyon desde agosto, quando participou de um amistoso contra o Milan, que terminou empatado.

band.com.br

My twitter: @EDERSON10_FUT

Error: Twitter did not respond. Please wait a few minutes and refresh this page.

a

February 2019
M T W T F S S
« Mar    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728  

RSS Football News

Blog Stats

  • 34,409 hits